L'auteur

Né à Marseille en 1868, Edmond Rostand est le fils de l’économiste Eugène Rostand. Il fait ses études de droit à Paris avant de se consacrer à l’écriture. Après des poèmes, puis une comédie en vers Les Romanesques, Rostand écrit deux pièces en vers pour Sarah Bernhardt, La Princesse lointaine et La Samaritaine. Mais la gloire vient en 1897 avec le prodigieux succès de Cyrano de Bergerac, renouvelé quelques années plus tard avec L’Aiglon, qui lui ouvre les portes de l’Académie française à l’âge de 33 ans. Huit ans après l’iconoclaste Chantecler, Edmond Rostand meurt de la grippe espagnole en 1918.

La Villa Arnaga (Pyrénées Atlantiques)

Edmond Rostand vient à Cambo en 1900 pour se remettre d’une pleurésie contractée au cours des répétitions de L’Aiglon. Très vite conquis par le climat du Pays Basque et la douceur de vivre, il décide de s’y installer. Après l’achat d’un terrain, il commande à l’architecte parisien Joseph-Albert Tournaire, grand prix de Rome, d’établir les plans d’une maison extérieurement de style basque. Les travaux commencés en 1903 se poursuivent jusqu’en 1906. Pour décorer les différentes pièces qu’il dessine lui-même, Rostand fait appel à des artistes de renom, qui intègrent portraits et panneaux peints dans des lambris marquetés. Les somptueux jardins aux parterres fleuris avec pièces d’eau, pergola et orangerie constituent un ensemble féerique unique au coeur du Pays Basque. Propriété de la commune depuis 1960, Arnaga est désormais un musée rassemblant de nombreux souvenirs de l’écrivain, grâce à la générosité de Jean Rostand et des familiers du poète.

Des jardins rénovés

Au fil du temps, le jardin à la française avait subi des déformations. La campagne de restauration en cours, étalée sur trois ans, lui redonne sa géométrie parfaite et réintègre des éléments importants de sa décoration qui avaient disparu, le grand treillage du Coin des poètes, les broderies de buis, les vasques en lierre, les caisses de citronniers…La grande pergola qui clôt le jardin reprend sa grâce d'origine.

Contact

www.arnaga.com