L'auteur

Francis Jammes naît à Tournay en 1868, fait ses études au lycée de Pau, puis à Bordeaux, où il rédige ses premiers poèmes qui forment le carnet Moi. Il prend goût au voyage imaginaire avec Jules Verne, puis découvre Baudelaire. Remarqué par Mallarmé, c’est Gide, en 1895, qui publiera dans le Mercure de France son poème Un jour, qui séduira le public. Il crée alors le « jammisme » qui sera très prisé avant-guerre. Son premier grand recueil, De l’angélus de l’aube à l’angélus du soir, sera publié en 1898, période à laquelle il s’installe à la Maison Chrestia. Au début du XXe siècle, il fait la connaissance d’Alexis Léger, futur Saint-John Perse, qu’il encourage dans la voie de la poésie, et se lie avec Claudel, dont l’influence le pousse à se tourner vers la foi catholique. Elle lui inspire L’Église habillée de feuilles qui, mis en musique par Brassens, deviendra des années plus tard Je vous salue Marie. En 1906, ayant vécu une tragique histoire d’amour, il se réfugie au château du Cayla, où vécurent Eugénie et Maurice de Guérin. Il y rédige l’un de ses plus beaux recueils : Clairière dans le ciel. En 1917, il reçoit le grand prix de littérature de l’Académie française et reste lié au monde littéraire, inspirant de plus jeunes poètes comme Cocteau et Mauriac. Il s’éteint à Hasparren à la Toussaint 1938, le jour où l’une de ses filles prend le voile.

La Maison Chrestia (Pyrénées atlantiques)

La Maison Chrestia est une jolie bâtisse du XVIIIe siècle à l’entrée de la ville d’Orthez, construite en fer à cheval dans le plus pur style béarnais. Francis Jammes a habité cette maison de1897 à 1907, et y a composé l’essentiel de son oeuvre poétique. Aujourd’hui propriété de la commune d’Orthez, elle est le siège de l’Association Francis Jammes, où est conservé un fonds important de manuscrits et de documents se rapportant au poète.